Suite à la Demande de Concertation Immédiate adressée par les syndicats à la Direction, la réunion s'est tenue lundi, mais la direction n'a pas su apporter les réponses attendues.

Le compte-rendu est disponible en annexe. Voici un rappel de quelques points importants :

  • La Direction a reconnu que la rentabilité du projet reposait sur l’offshore
  • L'emploi des cheminots (et des sous-traitants) reste menacé.
  • La direction n'a aucune vision dans le temps sur les ré-internalisations de postes.
  • La direction n'a apporté aucune vraie garantie concernant la sécurité des données, du SI ou des futurs environnements de production.

En conséquence de quoi, pour défendre l'emploi et l'intégrité de notre SI, les syndicats appellent les informaticiens de la SNCF à se mobiliser massivement comme ils l'avaient fait le 1er avril 2010 et ont déposé un préavis de grève pour le 30 juin 2011, jour du prochain Conseil d'Administration de la SNCF au cours duquel la question du projet ULYSSE sera abordée.

Il est évident que de l'importance de la mobilisation dépendra la suite du projet : Un score proche de celui de l'année dernière montrerait à la Direction que la voie qu'elle a choisie n'est pas la bonne et qu'elle doit encore revoir sa copie.
Peut-être cette fois-ci en intégrant les agents dans la réflexion ?