Ce matin se tenait le Conseil d'Administration qui devait, entre autre, statuer sur le sort du partenariat avec IBM.

Comme à chaque fois dans le cas de telles décisions lourdes à prendre, un nouveau délai de réflexion a été acté. Les deux "partenaires" ont jusqu'au 30 octobre pour trouver un accord sans quoi le contrat sera annulé.

Ce genre de report nous indique clairement que les négociations ne sont/seront pas faciles. Mais une chose est sûre, IBM ne peut plus en sortir  gagnant : si le nouveau contrat est signé, ce sera sur la moitié du chiffre d'affaire prévu initialement seulement.

La seule issue de Big Blue serait de se dégager avec les honneurs (et les indemnisations qui vont bien). Car jusqu' à présent, les recettes sont maigres et l'image de marque bien ternie (ce que déteste ce genre de grande compagnie américaine).

La suite du feuilleton sera donc... cet automne.