La défense de la SNCF

Si le jugement en référé n'a pas eu lieu hier, il a tout de même permis de connaître tous les éléments de défense de la SNCF.
L'entreprise tente désormais de nous faire croire que les Centres de Services et Ulysse sont deux choses bien distinctes. Ce qui est bien entendu faux. Seulement, après plusieurs mois de non-dits et de mensonges la Direction s'est peu à peu pris les pieds dans le tapis, et a du mal à construire une défense crédible...
Le reste de leur défense est basé sur le fait que les différentes instances (dont les CE) auraient été consultées.

Démonter le dossier SNCF

La séance du 13 janvier a dont été reportée au 3 février.
Cela veut dire qu'il y a trois semaines qui peuvent être mises à profit pour étoffer le dossier et démonter les arguments avancés par la SNCF, notamment prouver que dès le départ, ULYSSE et la mise en place des Centres de Service (notamment offshores) n'étaient qu'un seul et même projet.
Pour cela, l'ensemble du dossier de la défense de la SNCF est disponible en téléchargement à la fin de cet article. L'idée est d'en prendre connaissance (a minima les conclusions de l'avocat qui présentent les arguments de l'entreprise), et si vous avez sous la main des éléments qui pourraient être apportés au dossier pour démonter leur défense, contactez-nous et nous transmettrons.

Vous l'aurez compris, tous les documents et les informations qui attestent que les Centres de Services et le montage financier sont indissociables dans le cadre du projet ULYSSE sont donc utiles.
Et bien sûr toutes les infos sur les conséquences d'ULYSSE en terme de suppressions de postes ou changements de missions notamment sur VINSI-SI et DSIT (car des infos commencent à filtrer) sont également les bienvenus.
Merci à vous !